Bagheria


D’après diverses sources, le nom de Bagheriaa son origine dans un terme phénicien, Bayharia, « zone qui descend vers la mer ». Les premières constructions, des tours de vigie se développent le long de la côte vers le XVe siècle. C’est près de ces tours qu’apparaissent les premiers abris misérables des ouvriers agricoles salariés des familles nobles. Les cultures principales sont la vigne, l’olivier, l’amandier et le figuier de Barbarie.

    En 1658, Giuseppe Branciforti, comte de Raccuja, profondément déçu de n’avoir pas été nommé vice-roi de Palerme par le gouvernement espagnol, se retire à Bagheria où il construit Villa Butera, qui deviendrait sa demeure définitive. Telle est l’origine de la ville de Bagheria, qui attire à la campagne non seulement un personnage important, mais aussi la petite cour dont la subsistance était liée à la richesse des Branciforti. En 1769, Salvatore Branciforti, prince de Butera et petit-fils du comte de Raccuja, réalise le premier plan d’urbanisme de Bagheria. Il construisit d’abord un grand bâtiment adossé au château médiéval. Pour relier le Palazzo Butera avec la nouvelle route de Palerme à Messine, il fit tracer ensuite la grande avenue principale, le Corso Butera. Perpendiculairement à cette dernière, il traça une autre grande avenue jusqu’aux « piliers » qui délimitaient ses possessions. Il acheva enfin l’aménagement du centre urbain avec la construction de la « Chiesa Madrice » qui longe le « Stradonello », actuellement Corso Umberto I. Après l’édification du château des Branciforti, l’expansion urbaine et suburbaine de Bagheria connut un développement important car la plupart des familles nobles de Sicile voulurent y avoir une demeure, villas somptueuses, châteaux et palais. Bagheria devint ainsi le lieu privilégié de villégiature de l’aristocratie palermitaine. Le 21 septembre 1826, le village devient une commune indépendante par décret royal du roi François Ier, avec le hameau d’Aspra marinara.

    Une visite de ces lieux est un voyage dans le temps à la découverte des racines de la Sicile, mais aussi un itinéraire dans le présent et, peut-être, aussi dans le futur. Le commerce, l’agriculture et la fonction publique restent les domaines d’activité principaux avec la petite industrie liée à la transformation et à la conservation des produits agricoles, les tomates et les citrons en premier lieu.

    Les achats se concentrent surtout dans le centre-ville. Nombreux sont les magasins d’habillement, mais aussi les commerces sportifs, alimentaires et d’ameublement.

     

    Informazioni sul comune


    Cosa Vedere


    Palazzo Cutò

    Palazzo Cutò

    Palazzo Galletti Inguaggiato

    Palazzo Galletti Inguaggiato

    Villa	Villarosa

    Villa Villarosa

    Villa	Ramacca

    Villa Ramacca

    Chiesa Madrice

    Chiesa Madrice

    Église delle Anime Sante

    Église delle Anime Sante

    Église del Santo Sepolcro

    Église del Santo Sepolcro

    Villa San Cataldo

    Villa San Cataldo

    Villa Trabia

    Villa Trabia

    Villa Valguanera

    Villa Valguanera

    Palazzo Butera

    Palazzo Butera

    Villa Cattolica

    Villa Cattolica

    Villa Palagonia

    Villa Palagonia


    Partager

    RESTEZ TOUJOURS INFORMÉ SUR NOS ACTIVITÉS

    Suivez-nous dans les réseaux sociaux et inscrivez-vous à la newsletter.