Monte Cane


L’excursion traverse l’aire naturelle protégée de « Monte Cane, Pizzo Trigna et Grotta Mazzamuto », secteur encore peu connu, pourtant de grand intérêt, non seulement en tant que site naturel mais aussi en tant que site historique et archéologique. Le parcours commence depuis le centre-ville de Ventimiglia di Sicilia et se poursuit en direction du nord sur un chemin qui traverse champs cultivés et oliveraies jusqu’au croisement avec un autre sentier, au pied du versant méridional du Pizzo di Cascio. Au début le sentier serpente dans la prairie, avant de remonter sur la crête de la montagne, au milieu de gros rochers calcaires affleurants, sculptés par l’action millénaire du ruissellement des eaux de surface, phénomène appelé « Karren ». Une fois au col de Pizzo di Cascio (1139 m.), le parcours s’adoucit et traverse mares, prés et pâturages, quasiment à plat.

Ici il est possible d’apercevoir les traces d’une présence humaine millénaire, avec les « neviere » (abris servant à entreposer et conserver la glace), anciens vestiges d’un métier aujourd’hui disparu et les vieux « marcati » (enclos destinés au rassemblement du bétail, en maçonnerie sèche) également à l’abandon. On atteint en suite le val de Favoretta, royaume d’un troupeau de chevaux désormais revenus à l’état sauvage et on poursuit par une petite côte qui nous mène vers Pizzo Nudo (1174m). Ici, parmi les rochers, trouvent refuge les rapaces qu’on voit, nombreux, tournoyer en l’air. On pourra remarquer des traces de l’ancienne végétation qui couvrait ces vallées, les houx avec leurs baies rouge-vif et quelques chênes verts résiduels. Un chemin nous conduit vers la tour de guet du service forestier anti-incendies de Pizzo dell’Inferno (1225 m). Il s’agit d’un merveilleux balcon panoramique d’où la vue plonge de très aut, allant de la chaîne des Madonie aux monts du San Calogero, de Monte Cammarata, au coeur des Monti Sicani, à la Rocca Busambra qui surplombe Ficuzza, du promontoire du Catalfano – au-dessus de Bagheria – jusqu’à l’amphithéâtre naturel des Monti di Palermo. Dans l’ensemble, il s’agit d’une excursion de moyenne difficulté, par sa longueur et par la montée vers Pizzo di Cascio, par moments raide et problématique en cas de pluie. Mais il peut aussi faire excessivement chaud sur ce tracé où l’ombre est très rare il est donc déconseillé de l’affronter en été.


Comuni Correlati



Non sono presenti comuni correlati.


Partager

RESTEZ TOUJOURS INFORMÉ SUR NOS ACTIVITÉS

Suivez-nous dans les réseaux sociaux et inscrivez-vous à la newsletter.