Creste del Mirabella


Presque entièrement situé à l’intérieur du SIC (site classé UE) des monts Matassaro, Gradara et Signora, l’itinéraire commence à proximité de Portella della
Paglia et remonte sur les sentiers du Mirabella, nom donné à l’ensemble des reliefs qui séparent les vallées du Joto et du Oreto. Il s’agit d’une série de crêtes âpres et découpées, parsemées de grottes, vals, cols et pitons rocheux, sillonnées par un vaste réseau de sentiers et chemins. La forêt de chênes qui devait autrefois s’étendre sur les versants moins escarpés, a cédé la place aux pins replantés plus récemment, ainsi qu’au maquis, à la garrigue de bruyères et d’arbres au mastic où l’on voit pointer – au printemps – le jaune des euphorbes, mais aussi des plantes rares, comme l’endémique hellébore de Boccone, ainsi que de nombreuses orchidées spontanées.

C’est un territoire chargé d’histoire de par son positionnement stratégique et qui a même constitué – jusqu’au 12ème siècle – un petit Etat arabe indépendant. Retranché dans sa forteresse, au sommet du Pizzo Mirabella, entre 1222 et 1224, le commandant arabe Amir Ibn Abbad (« Mirabettus » dans les chroniques latines, puis « Mirabetto » dans la tradition populaire, d’où le toponyme actuel de Pizzo Mirabella), résista au long siège imposé par Frédéric II de Souabe, avant de se rendre, mettant ainsi fin à la présence arabe en Sicile. L’itinéraire commence à l’intérieur du secteur forestier protégé, traverse une gravière à l’abandon
et serpente dans la pinède avant de remonter le versant occidental jusqu’à la crête. De là on a le choix entre revenir à la case départ par un chemin confortable et qui longe un abreuvoir avec de l’eau en abondance ou ajouter un détour particulièrement intéressant, poussant jusqu’aux vestiges de la forteresse, au sommet du Pizzo Mirabella. C’est sur de vastes étendues du territoire sicilien que le parcours nous ouvre la vue, de la chaîne des Madonie aux Monti Sicani jusqu’au Canal de Sicile et Caltabellotta, ainsi que l’entière vallée du Jato, ce qui confirme la grande importance stratégique du site. Il s’agit d’une excursion de faible ou moyenne difficulté qui se déroule entièrement sur des sentiers balisés et confortables, néanmoins avec quelques côtes un peu raides et des passages qui peuvent s’avérer glissants
en cas de pluie. Le détour qui mène à l’éperon rocheux s’adresse plutôt aux randonneurs expérimentés, vu le dénivelé et l’état du sentier, encombr de végétation et en pente raide.


    Comuni Correlati



    Non sono presenti comuni correlati.


    Partager

    RESTEZ TOUJOURS INFORMÉ SUR NOS ACTIVITÉS

    Suivez-nous dans les réseaux sociaux et inscrivez-vous à la newsletter.